De Yogyakarta à Malang

Classé dans : Découverte | 5

Arrivés à Yogyakarta, nous étions attendus de pied ferme par les conducteurs de tuk tuk…. Nous avons réellement apprécié cet accueil chaleureux.

 

Jouer à PEKIN EXPRESS dans les rues après 7 heures de train avec nos sacs bleus sur le dos c’est sympa mais, à un moment, il faut bien trouver un endroit où dormir.

Boussole et Lonely Planet en mains, frontale sur la tête, Ben est dans le feu de l’action ! Réalité oblige, après s’être aperçu qu’il éblouissait les passants à 40 cm pour avoir une réponse à son fameux « Sorry ! Where are we ? », Ben a décidé de mettre sa frontale à l’arrière de sa tête.

 

Nous abandonnons la course d’orientation et nous sortons nos roupies pour prendre un tuk tuk.

Dans ce domaine, Ben excelle et cela a le don de faire rire Cécé. Pour lui, le trajet gare / hébergement, c’est « fifhty or nothing ! » (voyez la croix barrière faite avec ses deux bras). BAM, il en impose ….. et en toute simplicité, en cours de trajet, il renégocie avec lui-même le prix et choisit dans sa petite pochette un joli billet de 5.000 roupies au lieu des 50.000 prévues…. Le conducteur, décomposé, n’a pas voulu être pris en photo.

Au fur et à mesure, Cécé s’avère être une bonne négociatrice. Après les « On doit faire un effort parce qu’il faut qu’ils gagnent leur vie », désormais elle n’a plus peur de mettre la pression au conducteur pour 10.000 roupies soit 0,58 €. Le budget, c’est le budget !

Ces derniers jours, nous sommes allés con-TEMPL-er des temples (NDLR : Blague de Ben) : Borobudur et Prambanan, les deux sites les plus visités d’Indonésie. Splendide !

A Borobudur, nous avons assisté au lever du jour sur le site. C’était mystique avec la brume.

 

A Prambanan, la déesse Shiva était à l’honneur.

 

Le lendemain, nous avons décidé de faire une petite promenade dans les rues de Yogyarkarta.

Nous y avons croisé beaucoup d’enfants jouant au foot et s’amusant entre eux.

Au détour d’une rue, Cécé a aperçu un petit groupe d’enfants installé dans une voiture lumineuse typique de la ville.

Nous avons eu le droit à un show dès qu’ils ont vu l’appareil photo : pose, grimaces, rires et ils sont venus tout près de l’objectif pour être certains d’être au premier plan.

 

Par la suite, nous avons rejoint la ville de MALANG en train.

Nous avons visité un village coloré une glace magnum à la main.

C’était magnifique et féérique ! Pas la glace magnum hun, le village !

Nous avons dû traverser des ponts qui bougent sous nos pieds… Cécé n’était pas très rassurée… Mais son Benito l’a prise par la main et hop en route !

Enfin, nous avons fait un tour au marché et rencontré la comptable du stand à bananes.

 

Question du jour :

Cécé : Toi aussi, tu fabriques plein de crottes de nez ?

Ben : Ouais, un truc de DINGUE !

Cécé : Attends, je regarde la signification sur internet… Il y a un article « Comment se forment les crottes de nez » qui dit que « celles-ci apparaissent en plus grande quantité dans les zones polluées… ».

Nous vous laissons donc imaginer la pollution de l’air en Indonésie.

Pour ceux qui veulent avoir une explication visuelle, n’hésitez pas à nous contacter… Nous vous enverrons, bien sûr, une photo du ciel

5 Responses

  1. Solène

    Vous êtes trop drôles ! !!!et vos photos sont géniales ! !!continuez! !!!
    Gros bisous à tous les deux!!!!

  2. Maman Cathy

    Bien équipée en plus la jolie comptable du stand des bananes. Portable connecté ?
    Merci pour votre prose qui nous amuse bcp.
    Enormes bises
    G and C

  3. patoche

    salut c’est Patoche ,merci pour ces superbes images et vos commentaires qui me font bien rire,bisous et prenez soin de vous.

    • Bonamy family

      Tout se passe bien pour nous. Demain, on prend un avion pour quelques jours à Singapour.

      Cool de suivre notre périple.
      On essaie de poster un article demain
      Bise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Résoudre : *
27 × 3 =